H : 285 cm / 112 in L:424 cm / 167 in l d’une feuille: 53 cm / 21 in

Exceptionnal paravent en cuir peint en polychromie et gaufré. Il est composé de huit feuilles à décor de somptueux palais où s’affairent de nombreux personnages chinois, de feuillages fleuris, d’oiseaux et de guirlandes de fleurs et de fruits. La bordure est décorée de vases et de corbeilles garnies de fruits et de fleurs.

         L’usage des tentures de cuir était très répandu au XVIIème et XVIIIème siècles. La technique, originaire de Cordoue en Espagne, s’est répandue jusqu’en Europe du Nord, et surtout  à  Malines en Flandres  qui s’en était faite une spécialité. Notre paravent provient plutôt d’Angleterre. Sa technique diffère par le gaufrage qui n’est pas en relief mais légèrement en creux et aux petits fers comme pour la gainerie d’ameublement. Les peaux, avant d’être peintes, sont argentées à la feuille d’argent de façon à donner plus de densité aux couleurs puis sont gaufrées par endroit pour accrocher la lumière et accentuer l’effet de profondeur du décor.

                Un paravent sortant du même atelier et de dimensions similaires à décor d’oiseaux sur fond or a été adjugé, frais compris, 1.984.000 F.F. (302.439€) à l’hôtel Drouot  le 30 novembre 1988 par l’étude Delorme assisté de Monsieur Jean-Paul Fabre, expert.

                Un paravent utilisant les mêmes techniques mais ayant un décor s’inscrivant dans trois cartouches par feuille et signé « Holford maker, at the Golden Lyon and Bull, St Paul’s Churchyard » est reproduit dans « the shorter dictionnary of English furniture » par Monsieur Ralph Edwards aux éditions Country Life.

                Un paravent similaire est conservé au musée du cuir d’Offenbach, près de Frankfort (Frits Scholten, Goud Leer, Zwolle, 1989, numéro 47 pp 143-144).

Catégories : objets d'art