H: 99 cm L: 106 cm Prof: 53 cm

Scriban à décor arte povera de scènes de chinoiseries sur fond noir dans de larges réserves mouvementées couleur or.
Il est composé de trois rangs de tiroirs et d’un tiroir aveugle composé de casiers ouvrant au moyen des tirettes qui soutiennent l’abattant. Il découvre un intérieur laqué vert comprenant 8 tiroirs.

La décoration de ce meuble peut être attribuée à Vizzo, artiste dont on sait peu de choses, mais qui signa un très important meuble double corps comportant de grandes similitudes au niveau des sujets peints. En usant de cette méthode comparative, on retrouve des décors semblables sur une paire de consoles et une paire de tables conservées au Kunsthistorisches Museum de Vienne.

Tout au long du  18e siècle, Venise fut l’un des centres les plus importants pour la laque. Les laqueurs vénitiens travaillent avec une palette de couleurs très vives  mettant en valeur les formes galbées des meubles.

Alors que les laccatori dans d’autres parties de l’Italie et de l’Europe avaient tendance à travailler avec des palettes de couleurs fixes et un nombre limité de formes et de dessins, leurs contemporains vénitiens fabriquaient des pièces dans une large gamme de teintes et de formes, même en utilisant des techniques mixtes qui aboutissaient parfois à la création de des formes d’art légitimes telles que la lacca povera, qui fait des pièces en lacca vénitienne l’une des plus belles et des plus originales jamais produites. L’inventivité des laccatori vénitiens se reflète clairement dans le cabinet du bureau actuel. Outre la décoration de style chinois, la forme générale de cette pièce témoigne du dynamisme et des dialogues interculturels qui ont caractérisé la Venise du XVIIIe siècle. Comme mentionné précédemment, certains détails suggèrent que le bancalaro, ou ébéniste, qui a produit le cabinet de bureau actuel faisait très précisément référence à un modèle anglo-néerlandais. Pourtant, de telles appropriations continentales sont juxtaposées à un élément typiquement local, le miroir gravé, un autre métier pour lequel Venise était particulièrement réputée dans toute l’Italie et l’Europe. Le plus inhabituel est l’échelle réduite, qui fait de cette pièce un exemple unique de la synthèse des influences européennes et de Pâques avec les goûts locaux et les contraintes pratiques.

Venise exporte ses meubles polychromes et fait des émules dans toute l’Italie, Rome, le Piémont, la Sicile.

Si la forme change au gré des régions et des influences, le décor dit « à figures » reste identique. Les ateliers de chalcographie de Venise et ceux de la famille Remondini à Bassano diffusent des gravures spécialement conçues pour les ornements mobiliers imprimées sur un papier extrêmement fin.

Les scènes de genre s’inspirent des œuvres des peintres vénitiens comme Ricci, Zucarelli, Canaletto ou Guardi. Cavaliers, bergers, personnages de la comedia dell’arte accompagnés d’animaux  ou de putti et pour la forme quelques chinois se promenant dans des paysages idylliques de la campagne arcadienne ou évoluant entre des éléments d’architecture.

Catégories : bureaux